Mot du commissaire (16e-edition)

Dans le sillage de la dynamique impulsée par le Président de la République, son excellence  Abdelaziz Bouteflika, le Commissariat du Festival National du Film Amazigh organise  sous le haut patronage de Monsieur le Ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, et sous l’égide de Monsieur le wali de Tizi-Ouzou, Mohamed  Bouderbali, dans  la capitale du Djurdjura, la

16ème édition de cette manifestation cinématographique qui se tiendra du 24 au 28 février 2018.  Un événement culturel et artistique d’envergure nationale.

Nous leur exprimons nos vifs remerciements pour leur soutien à ce rendez-vous majeur du cinéma amazigh, sans omettre aussi celui qui a inculqué ces traditions à cette wilaya, Monsieur Ould Ali El Hadi, Ministre de la Jeunesse  et des Sports qui n’a jamais ménagé aucun effort pour nous apporter son soutien en permanence. Nous l’assurons que nous serons à la hauteur de ces missions au service de notre culture et surtout de l’attente de nos concitoyens. Nos remerciements s’adressent également  aux autorités locales, à Monsieur le Président de l’Assemblée Populaire de la Wilaya, les Assemblées Populaires Communales, le

mouvement associatif et la presse locale, pour leur soutien et leur disponibilité, de même que pour les opérateurs économiques

dont leur apport est apprécié à sa juste valeur.

En tant qu’organisateurs, nous vous présentons à tous notre gratitude  et l’engagement de faire de cette 16ème édition, inscrite sous le thème de « L’apport des œuvres romanesques de Mouloud Mammeri à l’émergence du cinéma amazigh », un moment de communion de toute la famille du cinéma.

Cet hommage à l’homme de lettres, dont le roman « La colline oubliée » réalisé par feu Abederrahmane Bouguermouh, qui, avec Azeddine Meddour entre autres, ont hissé le cinéma amazigh au niveau international, nous obligent à maintenir ce cap dans cette voie en terme de qualité à défaut de faire mieux. C’est pourquoi nous insistons sur le niveau des productions  présentées à ce festival dont l’objectif est la promotion du cinéma amazigh dans sa diversité. C’est également un instrument moderne pour la valorisation de l’identité et de la culture amazighs et algériennes.

Après le succès et l’engouement suscités par les précédentes éditions, le comité d’organisation ambitionne, pour cette 16ème édition de rapprocher le produit cinématographique  amazigh du grand public tout en gardant l’esprit de compétition pour stimuler la création et la multiplication de rencontres et de débats pour favoriser les échanges entre les auteurs et les cinéphiles, nombreux sont-ils, dans la région. Cette 16ème édition du film amazigh sera, comme toujours, axée sur la compétition de plusieurs œuvres cinématographiques en lice pour le prix de « l’Olivier d’or ». Cette joute culturelle entre les cinéastes d’expression amazighe dans les différentes catégories (films de fiction (long et court-métrage) et documentaires…)  sera évaluée par un jury composé de grandes personnalités culturelles et de professionnels du cinéma.

A ce riche programme, s’ajouteront d’autres activités telles que le master class, des ateliers de formation, des conférences et expositions liés au cinéma. Le festival du film amazigh sortira également  des frontières de la Ville des Genêts pour se redéployer sur certaines localités de la région afin de permettre  aux populations  excentrées  de vivre pleinement  cette manifestation  culturelle. Une manifestation  qui vient couronner le riche programme  d’activités  porté, durant toute une année, par le secteur de la culture, les différents  acteurs institutionnels, les associations et les artistes de la wilaya de Tizi-Ouzou qui font la fierté de notre région. Bon festival à tous.

Farid Mahiout

Commissaire  du festival